Archives par étiquette : écolocal

Le lundimoitout libertaire

Le Lundimoitout libertaire, une discussion autour de la table pour refaire le monde et le remettre à sa juste place, imaginer une société nouvelle, égalitaire entre tous, main dans la main, les pieds sur terre. Un monde qui pourrait être démonétisé tant la valeur de toute chose est inestimable. Peut être un monde localisé, une production passionnée, une industrie artisanalisée, etc etc tout est à discuter et chaqu’un·e n’est pas forcé·e de faire pareil.

Notre premier combat est donc d’imaginer ces solutions pour demain.

Notre deuxième combat est de dénoncer l’immonde libéralisme et son ubuesque gérance politicienne, un système empirique qui ne peut fonctionner que dans l’inégalité sociale, l’isolement des individu·es et leur destruction morale, dans le gaspillage des ressources, le pillage écologique et le piétinement de toute vie jusqu’à sa perte.

Notre troisième combat est de construire malgré tout des espaces de respiration pour préserver nos propres âmes de la déprime, créer des liens sociaux et des espaces pédagogiques qui en plus de nous donner de la joie seront peut être des rampes de lancement pour une nouvelle civilisation.

Le premier lundi de chaque mois au 648 Café mais attention ça deviendra peut être itinérant.

Un des but étant aussi de rassembler des compagne·ons anars de la région pour créer pourquoi pas une nouvelle synergie (eh oui il y a déjà toute une histoire avant nous, à l’instar du grand Edmond de Fillinges, par exemple), tout en invitant tous les intéressés à venir refaire le monde avec nous.. Alors ça s’rait p’Alp’Anar ?

Vues : 0

le Lundimoitout 648 Arts

Petit changement dans nos lundimoitout. Le lundimoitout écolocal devient une rencontre/réunion/permanence mensuelle de l’association 648arts. Nous pourrons ainsi discuter et faire avancer autant les projets en cours, qu’accueillir de nouvelles propositions et utopies en tout genre.

L’écolocal ayant pour but d’expérimenter des solutions locales écolos et sociales pour améliorer notre vie de village, notre autonomie et la communication avec nos voisin. Apprendre à fonctionner de manière plus autonome et plus autogérée sans trop en attendre des institutions.

Jusqu’à présent toutes les actions de l’association vont dans ce sens, voilà pourquoi nous avons décidé de tout rassembler le 3ème lundi de chaque mois..

Vues : 0

Monnaie Complémentaire de la Vallée de l'Arve

Réunion Publique : Une Monnaie Locale Complémentaire dans la Vallée de l’Arve ?

Prochaine réunion publique de la monnaie locale de la vallée de l’Arve au café 648 a Marcellaz !

Venez nombreux découvrir ce lieu et les nombreux avantages d’une monnaie locale dans notre vallée!

Le principe des Monnaies Locales Complémentaires (MLC)? “Échanger ses euros contre une monnaie locale, utilisable seulement sur un territoire défini. Un euro est égal à une unité de monnaie locale. Une MLC a pour objectif de développer des circuits courts, dynamiser l’économie locale et soutenir une économie solidaire et respectueuse de l’environnement.
Elles prônent des valeurs telles que la solidarité, la démocratie ou encore la confiance. Ce réseau s’est construit avec l’intention de relocaliser les échanges en permettant aux citoyens de se réapproprier la monnaie. En 2018, on compte environ une cinquantaine de monnaies locales. Les monnaies locales complémentaires sont un élément important de la transition écologique. Inscrites dans une démarche de respect des humains et de l’environnement, elles court-circuitent le système monétaire classique. Depuis 2014, elles sont reconnues et légitimées par la loi Hamon sur l’économie sociale et solidaire.”

https://www.facebook.com/monnaiearve/

monnaie locale vallée de l'arve

monnaie locale vallée de l’arve

 

Vues : 0

Lundimoitout 648 Arts écolocal

Petit changement dans nos lundimoitout. Le lundimoitout écolocal devient une rencontre/réunion/permanence mensuelle de l’association 648arts. Nous pourrons ainsi discuter et faire avancer autant les projets en cours, qu’accueillir de nouvelles propositions et utopies en tout genre.

L’écolocal ayant pour but d’expérimenter des solutions locales écolos et sociales pour améliorer notre vie de village, notre autonomie et les liens avec nos voisins

Vues : 0

Ecolocal, le lundimoitout pour faire ensemble localement

Le lundimoitout écolocal vise à apporter une réflexion et des actions locales pour apprendre à vivre ensemble, partager et améliorer notre quotidien. Nous avons commencé à réfléchir sur le partage d’outils, la création d’un journal et quelques autres sujets. Nous reverrons ensemble l’orientation du projet lors de cette réunion de mars au 648 Café. L’idéal serait de partir sur la base d’intervenants, de présentations et de débats, puis de rediscuter des alternatives qui nous sont proposées,  et de réfléchir à ce qui serait vraiment intéressant à expérimenter.

Vues : 0

Alp’Anar, le lundimoitout libertaire

Alp’Anar, le lundimoitout libertaire reprendra le lundi 4 mars à la Ferme Coloquinte, il a lieu le 1er lundi de chaque mois. Il a pour but de réinventer le monde égalitaire, d’entraide de partage et de respect. Nous avons commencé à réfléchir sur un festival autogéré financé d’avance et sur une société du don post capitaliste recentrée localement.

Vues : 0

Trame d’un festival autogéré, partagé et libertaire

Partage, Autogestion, Démocratie Directe, Horizontalité…
Serions nous capables d’organiser un festival avec ces conditions là ?
Nous nous sommes donné cet exercice, déjà pour voir si on s’en tire théoriquement, mais aussi dans l’espoir d’expérimenter pour de vrai.

Nous en serons ce lundi à la deuxième réunion sur le sujet, voilà les bases de la première :

l’idée germe : “Ce qui serait intéressant est un festival financé d’avance par son public et programmé par l’ensemble de celui-ci”

Les premières minutes,  il faut se retenir de faire la programmation, de trouver le lieu idéal, de définir un prix d’entrée et de choisir les bières, puisque tout ça ne viendra qu’après avoir 1) imaginé les bases de cette fameuse méthode d’organisation qui pourra être remise en question en tout temps, 2) lancé un appel et rassemblé des gens intéressés par ce système, 3) lancé l’organisation du festival et faire en sorte que tout le monde puisse y apporter son grain de sel, en acceptant l’idée que toute nouvelle personne sera  susceptible d’en faire évoluer le projet et la programmation.

 

Nous avons brièvement développé les différents points qui nous semblaient impératifs (mais attention, l’idée est aussi que tout puisse à tout moment être remis en question).

  • Autogestion : définition de l’étendue du groupe décisionnaire dont l’autonomie devra être préservée au maximum. A priori toutes personne étant intéressée par le festival et participant à son financement.
  • Partage

    • Financier : Couts de la structure, des locations, cout des animations, etc.
    • Tâches : Organisation, programmation, montage et démontage.
    • Peut être un partage de l’apport en boisson et nourriture.
  • Démocratie directe et Horizontalité
    • Il n’y a pas de hiérarchie, tout le monde est au même niveau
    • Tout le monde peut proposer un fonctionnement ou une programmation
    • Tout le monde doit avoir accès à la parole et être écouté.
    • Financement : Financement entendu dans le sens de payer d’avance ce qu’on pense être juste pour obtenir la programmation espérée. L’ensemble de la somme récoltée d’avance définira la taille du projet.
      • La participation financière donnerait le droit de participer au festival et à son organisation.

Vues : 0

Lundimoitout avec l’historien Philippe Déturche sur l’anarchisme de nos village entre Môle et Voirons

Graines d’ananar, de drôles de zèbres entre Môle et Voirons
Conférence-débat Marcellaz le 25 juin à 20 heures.
 
Le jubilé du cinquantenaire de mai 68 fourmille aujourd’hui de publications, d’expositions et d’évocations consacrées à cette cascade d’évènements extraordinaires bousculant le monde cette année-là. Philippe Déturche Baptiston, historien, viendra à Marcellaz éclairer de quelques lampions cette fête du printemps reliant, par leurs semelles de vent, de 1789 à 1848, de 1936 à 1968, les pas allègres des manifestants. Il évoquera quelques figures de la révolte de Bovère, Sevraz, La Tour et Fillinges au cours d’une promenade historique dans l’anarchie, pensée, criée ou tue, de nos villages.
Légende de la photo
Jean Vuarnet, tête de cortège à Fillinges 1936. Photo Lucien Bajulaz.

Vues : 0

Lundimoitout écolocal

Réflexion autour d’un projet de journal ouvert à toute personne sympathique, poetes, plasticiens, écrivains, assos, etc, principalement pour l’info locale allant dans le sens de nos actions et relais papier des activités du 648 arts. Bienvenu donc aux gens intéressés

 

 

Vues : 0