Trame d’un festival autogéré, partagé et libertaire

Partage, Autogestion, Démocratie Directe, Horizontalité…
Serions nous capables d’organiser un festival avec ces conditions là ?
Nous nous sommes donné cet exercice, déjà pour voir si on s’en tire théoriquement, mais aussi dans l’espoir d’expérimenter pour de vrai.

Nous en serons ce lundi à la deuxième réunion sur le sujet, voilà les bases de la première :

l’idée germe : « Ce qui serait intéressant est un festival financé d’avance par son public et programmé par l’ensemble de celui-ci »

Les premières minutes,  il faut se retenir de faire la programmation, de trouver le lieu idéal, de définir un prix d’entrée et de choisir les bières, puisque tout ça ne viendra qu’après avoir 1) imaginé les bases de cette fameuse méthode d’organisation qui pourra être remise en question en tout temps, 2) lancé un appel et rassemblé des gens intéressés par ce système, 3) lancé l’organisation du festival et faire en sorte que tout le monde puisse y apporter son grain de sel, en acceptant l’idée que toute nouvelle personne sera  susceptible d’en faire évoluer le projet et la programmation.

 

Nous avons brièvement développé les différents points qui nous semblaient impératifs (mais attention, l’idée est aussi que tout puisse à tout moment être remis en question).

  • Autogestion : définition de l’étendue du groupe décisionnaire dont l’autonomie devra être préservée au maximum. A priori toutes personne étant intéressée par le festival et participant à son financement.
  • Partage

    • Financier : Couts de la structure, des locations, cout des animations, etc.
    • Tâches : Organisation, programmation, montage et démontage.
    • Peut être un partage de l’apport en boisson et nourriture.
  • Démocratie directe et Horizontalité
    • Il n’y a pas de hiérarchie, tout le monde est au même niveau
    • Tout le monde peut proposer un fonctionnement ou une programmation
    • Tout le monde doit avoir accès à la parole et être écouté.
    • Financement : Financement entendu dans le sens de payer d’avance ce qu’on pense être juste pour obtenir la programmation espérée. L’ensemble de la somme récoltée d’avance définira la taille du projet.
      • La participation financière donnerait le droit de participer au festival et à son organisation.